Attente

Au fonds des vallées vosgiennes, l'engourdissement hivernal dure encore bien deux semaines par rapport à la plaine. Ici, au bord des étangs, dont l'eau retenue servait autrefois à actionner les forges et leurs marteaux pour le travail du fer ou de la fonte, les saules donnent les premières touches de couleur par leurs fleurs. Bientôt, les canards, grèbes castagneux et autres poules d'eau vont animer la surface encore tranquille de l'eau sombre.

Au bord de cet étang s'ébattait la loutre jusqu'après les années de guerre. C'est le vieux garde-pêche qui me l'a raconté, il avait même lui-même encore piégé la loutre au bord de cet étang.